Relevé photogrammétrique de blocs de pierre de la chapelle d'OBodas en Jordanie

Julie Adrian (vendredi 15 novembre 2013)
Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une mission de relevé archéologique menée par le CRéA Patrimoine (Centre de Recherche en Archéologie et Patrimoine) de la faculté de philosophie et lettre de l'ULB, sous la direction de Laurent Tholbecq. Julie Adrian, étudiante au sein du laboratoire AlICe, a accompagné la mission pour mettre en œuvre des techniques d'acquisition de données par nuage de points photogrammétrique, et ce afin d'effectuer le relevé de blocs de pierre issus de l'architecture nabatéenne de la chapelle d'Obodas. Certains blocs, notamment ceux sculptés ou ceux présentant une complexité morphologique, sont difficiles à relever à l’aide de techniques classiques. Ainsi, le relevé des blocs complexes peut être estimé à plusieurs semaines, alors que le temps passé sur site lors d'une mission est généralement de quelques semaines par an. Il est donc difficile de relever de grandes séries de blocs complexes par la méthode de relevé classique. La photogrammétrie a donc été testée dans ce cadre, dans le but d'optimiser le temps passé sur site, et pour fournir un support au relevé manuel qui sera réalisé lors de la mission suivante.

La mission de relevé a été réalisée du 15 octobre au 8 novembre 2012, dans le contexte plus global de la Mission Archéologique Française « de Pétra au wadi Ramm ». Le relevé photographique d’environ 70 blocs a pu être réalisé durant cette période. Les blocs relevés provenaient à la fois des fouilles de la chapelle d’Obodas, mais également de la série dite de « 1967 », présente au centre-ville de Pétra.

Des éléments architecturaux tels des morceaux de corniche en arc, des morceaux de colonne, des blocs figurés dont l’appartenance architecturale n’a pas encore été définie, ont pu fait l'objet d'une acquisition de données,. Le traitement photogrammétrique exhaustif des données photographiques a pu être réalisé au retour de mission, en laboratoire. Une empreinte 3D a été extraite de chaque bloc, empreinte sur base de laquelle une élévation à l’échelle a été fournie à l’équipe archéologique. Ces données sont en cours d’exploitation par cette dernière. Une partie des blocs figurés a déjà pu être dessinée sur site lors de la mission de novembre  2013, et confirme donc bien l’apport de cette méthode en termes de temps et de qualité du relevé.

Le travail de fin d'étude de Julie Adrian expose la méthodologie de travail, les techniques d’acquisition de données, les résultats en terme de représentation architecturale, ainsi que deux hypothèse de restitution par anastylose d'éléments de la chapelle d'Obodas de Pétra.




Retour à la liste

 

Exemples de travaux

AlIce Blog

Jury des modules I (& III) ? impression des planches
16/01/17 by Denis
Vu qu’il est demandé d’imprimer les planches sur du papier à fort grammage et vu le coût [...]

Jury du 19/01/2017 : modalités
16/01/17 by Denis
Module I : Le jury aura lieu au labo de 9:30 à 15:30, et se base sur la liste de passage en fin de [...]

Planning du jeudi 12/01/2017
11/01/17 by Denis
Module I : Michel Lefèvre fera une permanence d’assistance au code de 10:00 à 13:00 au [...]

Code : bien à vous