La photogrammétrie comme support du relevé archéologique.
Mise en place d’une méthode d’analyse de blocs architecturaux sculptés.

Julie Adrian (2012-2013)
Les progrès techniques de ces dernières années, en matière de relevé architectural, nous amènent à nous interroger sur leur contribution au niveau de l'étude archéologique du bâti. Plus spécifiquement, le but de ce mémoire consiste à évaluer l'apport de la documentation photogrammétrique dans le cadre de l'acquisition de blocs sculptés issus de l'architecture nabatéenne, blocs dont le relevé manuel est particulièrement complexe. D’autre part, l’empreinte 3D issue de la photogrammétrie est une source considérable de données. On peut ainsi se demander de quelle manière en extraire des informations pertinentes en vue de l’analyse d’un objet architectural. Ce travail aborde à la fois le contexte d’une mission archéologique (sur le site de Pétra en Jordanie), ainsi que les méthodes de relevé actuelles, qu’elles soient manuelles ou numériques. Une méthode d’analyse des éléments architecturaux peut dès lors être proposée et expérimentée sur différents cas d’étude.

Ce travail de fin d'études a été réalisé dans le cadre d'une collaboration entre le laboratoire AlICe et le CRéA Patrimoine de la faculté de philosophie et lettres de l'ULB.

Promoteur(s) : David Lo Buglio





Retour à la liste

 

Exemples de travaux

AlIce Blog

Jury des modules I (& III) ? impression des planches
16/01/17 by Denis
Vu qu’il est demandé d’imprimer les planches sur du papier à fort grammage et vu le coût [...]

Jury du 19/01/2017 : modalités
16/01/17 by Denis
Module I : Le jury aura lieu au labo de 9:30 à 15:30, et se base sur la liste de passage en fin de [...]

Planning du jeudi 12/01/2017
11/01/17 by Denis
Module I : Michel Lefèvre fera une permanence d’assistance au code de 10:00 à 13:00 au [...]

Code : bien à vous